Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 15:18
Hello toi,
Pas venue depuis quelques semaines
Déjà trois mois
Non , je ne t'ai pas oublié
Oui, tu es dans mes pensées chaque jour
Je n'ai de cesse de voir tes mains, le pull que tu as mis pour partir, oui celui que je venais de t'offrir peu de temps avant
La vie continue, ainsi va...
Je comble un maximum mes journées quand je ne travaille pas
Je comble pour que le temps passe plus vite
Je cours, je cours après qui ? quoi ?
je ne peux pas te rattraper, ça c'est une évidence
Ce matin, j'ai réussi enfin à faire le pèle mêle de toi
Je me rends compte que j'ai peu de photo de toi dans ton adolescence, dans ta vie de jeune adulte
Il est dans ta chambre, ta chambre, ta chambre....
Hier , j'ai fait le tippi de ta nièce, la petite sera ravie, ce sera son jardin secret
Elle pourra y mettre ses jouets, ses poupées, enfin tout ce dont elle aura envie
Aujourd'hui, repos, demain, je reprendrai mes activités manuelles
Tien, d'un coup d'un seul, je me rappelle ton prénom que j'ai brodé et que tu as mis soigneusement dans ton portefeuille
Aujourd'hui, je suis de larmes, va savoir pourquoi !
Certains jours ne sont pas comme d'autres, ta présence me manque terriblement
C'est débile, mais j'écoute une morceau de OUT OF AFRICA "thème"
Comme si je n'avais que ça à écouter, franchement
Mon fils, tu me manques
Oui, la vie continue, oui elle continue ... sans toi
Ma plaie est grande ouverte, celle de ta soeur aussi
Tu ne peux t'imaginer comme nous avons mal
Comment pouvons nous donner de l'amour, alors que notre coeur saigne !
Oui, il faut continuer, pour toi, pour les autres, pour tous les autres
Depuis ton départ, j'achète des roses que je dépose soigneusement prêt de toi
Des roses à peine écloses, des roses aux couleurs tendres, des roses que je choisis avec amour
Comme je voudrais que tu les voies, comme je voudrais que tu les sentes, comme je voudrais....
J'arrête ma tristesse là maintenant, je dois offrir à mes invités de ce soir un autre visage, trouver un peu de gaieté dans ma vie.
A tout bientôt
Mamm

Repost 0
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 17:59
21 juillet 2016 20:03

A toi,

Je m'en seule, abandonnée

Seule, désespérément seule

tu étais là avant

Une présence furtive, mais une présence

Quelques mots rares, mais échangés entre nous

la maison est bien grande, bien vide

Ma destinée est elle de vivre seule jusqu'à la fin de mes jours ?

C'est triste la solitude parfois

N'avoir personne à ses côtés, écouter le silence, mon silence

je dois poursuivre ma vie , continuer à avancer , ne pas me poser de questions

Est ce que je mérite vraiment cela ?

Qu'est ce que j'ai fais pour en arriver là

Il m'arrive de dire haut et fort que je suis bien comme cela

c'est un leurre, une ineptie totale me concernant

Je me sens seule

et le mot seule revient bien trop souvent en ce moment

Mon fils tu es loin, bien loin de moi

Et tu me manques.

même si tu avais pris tes distances avec moi depuis quelques mois

pour que je ne souffre pas trop de ton départ

Tu as su me protéger

Tu me manques

Seule ....

Repost 0
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 16:05
20 juillet 2016 18:05

Cher toi,

Depuis que tu n'es plus là

La vie n'a plus le même goût

Sans saveur, sans odeur, sans couleurs

Elle se poursuit !

Les jours, les semaines, les mois , oui je peux dire les mois

Bientôt 3 mois que tu n'es plus, que ton corps n'est plus que poussière

tu n'es plus que sur papier glacé

Je te regarde, je te souris, je te parle, je te raconte ma journée

Je pleure et je reprends ma vie en main

Je te dois bien ça

J'ai tes mots en tête, tes larmes, ton désespoir de vivre en ce monde

Oui j'écris, je t'écris pour me soulager d'une peine trop immense

Pour garder un lien invisible entre nous

Il me retient, m'adoucit.

Pour info, j'écoute très régulièrement "Avé Maria" de Pascal Obispo

Alors mes pensées s'envolent vers toi

J'ai des tonnes de choses à faire, et je ne fais rien

je n'avance à rien

Le courage revenu il y a quelques mois, et reparti avec toi

Je fais et je ne termine pas

A chaque épreuve, je mets des années pour retomber sur mes "pattes"

C'est dingue, moi qui suis pour la plupart du temps hyper optimiste

Oui optimiste pour les autres, moi il n'y a pas grand chose à en dire

Tu sais quoi , je suis triste, vide de toi

J'ai raté quelque chose, mais quoi ?

Toi qui pouvait m’émerveiller pour un rien, toi qui par temps clair pouvait m'envelopper

d'amour

Quel gâchis, quel gâchis pour cette vie brisée en mille morceaux !!! jusqu'à à en finir !

Allais , j'arrête là pour ce soir

J'ai vidé mon sac

Je quitte la toile pour des occupations bien communes.

Biz

Mamm

Repost 0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 16:15
06 juillet 2016

Salut toi,

Ce matin, un éclat de bonheur,

j'ouvre ton volet, ta fenêtre

je regarde le soleil se lever depuis ta chambre

un spectacle magnifique, une image de tendresse entre dans mon cœur, me transperce

m'éclate en mille morceaux

l'as tu vu ce soleil là se lever au petit matin ?

l'as tu apprécié autant que moi je l'ai apprécié aujourd'hui ?

Je n'ai pas hésité à le prendre en photo, à l'immortaliser, à le mettre ici

Je m'habitue doucement à ton absence

J'écoute de plus en plus de musique

Elle m'envahit, me porte

Les silences sont en moi

Étrange, j'aime tous ces silences qui jalonne ma vie aujourd'hui

J'ai du mal à te quitter, à quitter la maison, du mal à rester trop longtemps loin de toi

Tu n'es plus là pourtant

Demain le soleil sera de retour

et mes pensées s'envoleront encore vers toi, encore et toujours.

Repost 0
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 16:11
01 juillet 2016

Ses yeux bleus, ses yeux bleus

Je ne les verrais plus, non plus jamais

Ses yeux bleus, merveilleusement bleus

De l'océan au ciel

changeants parfois

Sombres et orageux

Hello toi, coucou je suis là , que fais tu ?

les réponses se font attendre

Elles ne seront plus du matin, ni du soir, ni... tout court !

J'étais rassurée de t'entendre, rassurée de te savoir là, encore à mes côtés

c'est d'un ridicule, tu aurais dû être dans ta vie, en marche vers ton futur

Plus à mes côtés comme un enfant, plus à mes côtés...

La vie ne t'en a pas donné l'occasion, la vie ne t'a pas donné toutes les armes nécessaires pour braver les montagnes infranchissables, les océans débordants, ...

Tous les jours, je te rejoins dans ta chambre

Tous les jours, je pose mes pensées, mes pleurs, je fais le tour du vide, du vide de toi

Bientôt 2 mois que tu n'es plus, 2 longs mois

ou j'essaie de continuer sans trop penser à toi

Juste aux quelques mots échangés, aux sourires fugaces

Tu n'étais déjà plus dans mon monde, dans le tien depuis bien longtemps

Tu as laissé se dérouler ta vie sans plus trop te poser de questions

Tu te les avais déjà posées il y a quelques mois

Les réponses tu les avais

Ta certitude d'en finir est devenue une évidence, un incontournable, un incontournable...

Oui j'ai de la peine.... de la peine...

Cela faisait partie de tes évidences

Tu en étais conscient.

Je ne verrais plus ses yeux bleus, tes yeux bleus !!!

Repost 0
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 16:19

Salut toi ,

Les dernières journées ont été intenses

La tristesse est toujours bien présente

Elle sera ma compagne pendant de longs jours, de longues nuits, toute ma vie restante.

Tu n'es plus en transit, tu es ... là bas

terre de mes ancêtres, terre chère à mon cœur

Terre vierge de toute civilisation, au calme, proche de la nature, pas de perturbateurs, pas la folie des gens qui courent en permanence . Après quoi ? après le vent ? après les choses qui étaient bien futiles à tes yeux, à tes pensées.

Tien le soleil est là ... enfin ! pour quelques heures !!!

les nuages s'en donnent à cœur joie

Et mon cœur à moi, tien parlons en

Il saigne d'une étrange façon

La peine et la joie se mêlent

Une étrange étreinte, un étrange amour pour cette paix qui est tienne maintenant

Je chemine doucement, surement

Mes pas sont incertains, mais j'avance

Tu m'avais bien dis de continuer malgré ton absence

Tu m'avais bien dis qu'il fallait oublier tes pleurs, tes détresses, tes maux, enfin tout !

Tien tu as oublié de me demander de t'oublier

Tu savais bien que cela serait impossible

Mon fils, mon incroyable fils.... , mon enfant, mon amour

J'écoute de de la musique, ce que je n'avais pas fait depuis bien longtemps

J'écris, ce que je n'avais pas fait depuis bien longtemps

je me pose un peu, juste un peu avec toi

tu ne liras jamais mes maux, mes mots posés là sur la toile

J'aurais aimé te faire partager mes écrits de toutes mes années

Des cahiers remplis de moi, de nous

Tu es là bas...

Tu es ici...

tu es ... une vie inachevée, arrachée à un futur qui aurait dû être de joie, de bonheur et d'amour.

A tout bientôt

Mamm

Repost 0
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 15:39
14 juin 2016 17h39

Coucou toi,

Et comme d'habitude, à peine rentrée,

je vais dans ta chambre, je m’imprègne du peu qu'il reste de toi

Je te regarde, je caresse ton visage sur papier glacé

je te souris, tu me souris .... encore

J'ai en moi ton odeur. j'essaie de l'a garder au plus profond de mon être

Parfois, j'ouvre ton armoire, elle est presque vide de toi

Je regarde la bibliothèque et tous les livres rangés bien comme il faut

En haut , tes lunettes sans tes yeux bleu mer

je me pose quelques instants sur ton fauteuil, je te regarde, tu me regardes à ta façon

Je te parle , quelques mots , des banalités qui ont du coup tellement d'importance pour moi

Que vais je faire de cette chambre ? de cette avant dernière demeure ?

Que vais je en faire ?

J'imagine un endroit de repos, de lecture, de chaleur, d'amour

Un endroit de silence et de bonheur

y mettre tous nos livres, ceux qui nous avons aimés, qui nous ont retenus

Ceux qui nous ont accompagnés tout au long de nos vies

Les conserver pour ceux qui restent afin qu'ils puisent la force de continuer

Je vois des coussins multicolores, une envolée de papillons au mur, des lumières chaleureuses,...

L'avenir est déjà en marche

Tu dois sourire mon fils, ce que tu as prédis il y a quelques mois se réalise

Continuer sans toi malgré mon chagrin, notre chagrin

Toi qui disais qu'il n'y avait rien à retenir de toi

Je persiste et signe que tu étais d'une grande intelligence

Bien plus intelligent que tu ne le pensais, à toujours te dévaloriser alors qu'il te fallait

certainement peu pour avancer dans ta vie

Les bas t'ont battus à plate couture

les hauts n'ont pas su te porter, te faire espérer

Dommage

Quel gâchis

Là tu vas m'houspiller, me dire qu'il faut que j'arrête de me lamenter

Non je ne me lamente pas

J'accuse le coup, j'accuse ton départ, j'accuse cette absence

Je suis terriblement triste, en larmes parfois

Mais j'avance ....

A ma façon

A tout bientôt

Repost 0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 16:29

Salut toi,

Un jour de plus, un pas de plus,

Le futur s'écrit sans toi

La solitude pèse parfois après le travail

La télévision prend le relais, je m'agite, je fais du bruit !

C'est franchement débile, mais je meuble le silence pour ne pas trop penser à toi

je reste en plan, sur la bande d'arrêt d'urgence

J'ai des choses à faire, mais je n'y arrive pas

Oui je meuble bêtement, béatement

L’énergie n'y est plus

Je me sens démunie, une partie de moi est partie avec toi

Je gardais cette énergie pour toi, pour te lever, te porter dans tes jours de cafard

je gardais cette énergie pour ne pas plonger dans le désespoir

Cette joie de vivre qui fût mienne si longtemps m'abandonne doucement

tu sais ce fameux optimisme habituel pour donner l'illusion que tout va bien

tu connaissais bien ça, hein !

Il n'y a pas si longtemps, un être cher m'a dit que je n'avais pas eu de chance dans ma vie

si, si j'en ai eu de la chance et j'en ai encore

Cette chance d'avoir deux enfants formidables

Toi, tu es parti pour toujours, mais il reste ta sœur, ta nièce et c'est déjà beaucoup

Je m'accroche à elles , elles sont ma bouée, elles me portent vers les jours à venir

Cher toi,

Tu me manques , tu sais ça !

Oui tu le sais, tu le savais bien avant de partir

A tout bientôt

Repost 0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 15:16
30 mai 2016

Hello toi,

1er jour de travail après ton départ

presque un mois que tu es parti

Un peu dur de reprendre, un peu dur de quitter la maison

En y réfléchissant bien

Toutes ces années ou j'ai quitté la maison en te laissant seul toute la journée

Certaines semaines, certains weekend seul...

Est ce que la solitude était pesante pour toi ?

Tu ne me l'as jamais dit

Mais j'imagine toutes ces journées sans parler, sans te confier, sans rien, le vide, le néant

Seul l'ordinateur te donnait un accès vers l'extérieur, un extérieur virtuel !

Tu évoquais tes jeux quelques fois

tu évoquais certaines choses que tu avais lu sur le net, certains films que tu me recommandais

Tes passages furtifs vers moi

Peu de temps, mais suffisants pour échanger quelques mots

Je te vois encore ouvrir le couvercle des casseroles pour voir ce que je mijotais pour nous, pour toi.

En y pensant là maintenant

cela fait quelques mois que tu prenais tes distances avec moi, mais pas uniquement

parce qu'au fond tu savais qu'un jour, je devrais m'habituer à ton absence.

Oui mais, l'amour d'une mère est bien plus fort que tout, plus fort que l'amour peut porter un homme à une femme.

Toi, je t'ai porté, chéri, aimé

Je te porte encore en moi et ce sera jusqu'à la fin de mes jours.

Je pense à toi, je dors avec toi, tu es dans mes pensées et ça tu ne peux pas me l'enlever.

Mon fils, que vais je faire de tout ce que tu as laissé.

tu voulais "t'effacer"...et ne rien laisser.

tu as effacé le récent, mais pas le passé

tout est dans mon cœur.

Mes pensées s'envolent vers toi

je t'aime mon fils

A tout bientôt, ce soir, demain, chaque jour de ma vie restante

Tendrement,

Maman

Repost 0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 14:54
25 mai 2016

Bonjour TOI,

Je suis là bas

Havre de paix, si seulement tu avais pu en profiter quelques heures,

si seulement ce coin de verdure avait pu soulager quelque peu tes douleurs.

Je suis là, à écrire, à t'écrire quelques mots qui j'espère te réconfortent.

Pour moi ils sont de douceurs et d'amour.

Tout passe trop vite, tout s’efface pour laisser place à la vie, oui, celle qui continue sans toi.

Je plonge dans mes souvenirs, nos échanges .

Tu m'as dit un jour que même si tu n'étais plus là, il fallait que je continue à avancer.

Alors oui, j'avance pour toi. Je ne t'ai jamais promis quoi que ce soit

Mes seuls mots après tes paroles étaient tristesse, souffrance, détresse,...

Tu sais mon fils, je savais et ce depuis bien longtemps qu'un jour ne ressemblerait pas aux autres

parce que que tu m'en vais parlé, parce que dans mon cœur, cela était écrit

je sentais au plus profond de mon être, ce désir que tu avais de vouloir tout quitter pour être en paix .

Qu'il n'y avait plus de solution à part celle qui était de te délivrer de ce mal être qui te rongeait à petit feu, jusqu'à en arriver aux flammes;

Il faut avoir du cran, un certain courage, une certaine détermination

et rien que pour cela, je ne peux que continuer à t'aimer

Je crois, j'en suis sûre que tu m'avais bien préparer à l'évidence qui était tienne

Je me souviens il y a quelques mois de tes pleurs en me suppliant de te laisser partir...

Et voilà, tu es parti en m'épargnant . Juste endormi pour toujours.

Ton amour pour moi devait être fort, immense, intense

Tu étais beau, tu sentais bon, tu avais tout prévu... je vois encore le bleu de tes yeux mi clos,

tes jolis yeux bleus mer.

Je cesse là de t'écrire, je vais profiter du soleil, regarder les nuages, sentir le vent souffler sur mon visage.

A tout bientôt

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Delices
  • Le blog de Delices
  • : Une VIE
  • Contact

Recherche

Liens