Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 19:41

10141481-masque-blanc-venetiain-impassible-et-sa-r-flexion-

Les petits secrets 

Ne sont pas de confidences

On les conservent en nous

Tels un trésor 

Tels un poison 

Ils sont la part d’une vie 

Ou bien de toute une vie 

Ils sont de bonheur ou de désespoir

Parfois on les trainent comme un lourd fardeau 

D’autres fois , on en reste beat  tellement ils sont légers à porter

Et puis il y a tous les secrets

Qu’on aimerait bien partager

Mais ils ne correspondent tellement peu à soi 

Qu’on est obligé de garder le silence

Alors on continue 

Pour ne pas blesser

Pour ne pas froisser

Pour tout simplement continuer comme si de rien n’était 

On se pare de son masque pour ne pas éveiller les soupçons 

On déguise sa vie 

Pour affronter le réel 

Afin de pouvoir vivre l’autre face 

Serions nous de formidables comédiens 

Pour s’adapter aussi facilement 

Aux différentes faces de notre personnalité

Ne serais ce pas s’épuiser à la longue 

De ne jamais être en capacité d’être soi 

Etre capable de dire qui l’on est plutôt 

De donner l’illusion 

Sommes nous tous des théâtreux en puissance ? 

Pour nous faire croire que l’on est alors que l’on n’est pas 

Cet être qui joue avec lui-même et avec les autres ! 

Tous les jours

Les êtres s’invente une vie

Choisissant celle qui leur parait la meilleure 

Alors que la vie s’est appréhender les choses de la vie 

Telles qu’elles sont et pas autrement ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 19:34

1793896929 8f8ed8936c

J’ai envie de printemps

De soleil, de chaleur 

La nature s’éveille 

Et je me réveille doucement à la vie 

Le perce neige tinte 

Le crocus habille la pelouse tristesse

Le merle hésitant accueille le renouveau 

Avant de se parer de tous ses chants mélodieux

J’ai envie d’amour

De regards émerveillés 

De sourires venant d’inconnus 

Annonçant l’allégresse du printemps 

Je cueille les petits riens

Et je m’habille aux couleurs d’arc en ciel 

Mon cœur déborde en gouttelettes 

Du bonheur décroché à chaque seconde, minute, heure

J’anticipe l’exultation du futur prochain 

Il ne reste plus que la liesse des beaux jours 

Quand tout est à son apogée 

Le printemps m’illumine

Et pourtant chaque année c’est pareil

Chaque année ça recommence 

Sauf, le petit détail là 

Celui qui fait la différence et qui pourrait tout changer 

J’ai envie de gouter l’année

De sentir la terre se réchauffer aux premiers rayons du soleil 

J’ai envie de se renouveau 

De cette naissance annuelle 

Annonçant que la vie est un eternel recommencement 

 

 

 

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 19:33

logo-ob

3 articles

Je m’installe doucement dans ma nouvelle bulle 

Mon nouvel hébergeur 

Qu’est over blog

Plus de 7 ans ailleurs 

L’envie d’être infidèle à celui qui a supporter

Mes mots et mes maux 

Oui infidèle

Je m’autorise à l’être une fois dans ma vie 

L’infidélité à du bon 

Et donne l’élan au nouveau, aux possibles

À la valse des mots et aux sourires échangés avec l’écran 

Oui je souris à l’écran 

C’est juste un peu ridicule, mais moi seule me vois 

Enfin me lis 

Et puis c’est plus facile car il y a l’avant, pendant et l’après 

Etre cohérente jusqu’au bout de mes pensées 

Et de mes doigts 

L’infidélité  discrète à l’autre 

Je n’ai pas laissé de post’it pour informer mes nombreux lecteurs 

De mon départ

Pas d’au revoir , ni d’adieu 

Je n’ai pas eu le courage de le supprimer 

A quoi bon,  il est à moi, de moi, des autres, à tous les internautes qui passent, passeront un jour

Découvrant un bout de mon jardin cultivé avec bonheur 

Bonjour à toi 

Tu m’accueilles, me cueille à chaque publication 

Je suis un nouveau cru

De celui qui n’a pas encore tout à fait vécu

Qui ne demande qu’à vieillir pour en exalter tous les arômes 

Bonjour à toi 

Désolée, je suis une infidèle qui cherche encore son papier 

Peut être Est-ce toi 

Ou bien un autre 

Qui sait  !

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 19:51

Cher Vous,

 

Ici, c’est la première 

Et vous  en êtes le destinataire 

A qui d’autre 

Puisqu’il n’y a que vous 

Je vous écris 

Depuis des années, des lustres, des siècles

Vous allez dire que j’exagère 

Et vous en avez raison 

Je sème mes mots comme on sème les pensées 

Vous êtes la bas

Je suis ici

Comme cette impression que des milliers de kilomètres

Nous séparent 

Et chaque jour passant, ils s’ajoutent encore et encore 

Et pourtant nous sommes si proches

J’ai de la neige dans mon cœur 

A la lumière du lampadaire

Comme une petite étoile qui brille là 

Réchauffant mon être et le sang coulant dans mes veines

Mon ami, 

J’ai oublié de vous dire 

J’ai omis de vous dire 

J’ai ….

Je cherche mes mots en vain 

Essayant de trouver la phrase qui compte

L’ambiance qui suggère 

La couleur qui se donne 

 

A tout bientôt mon ami 

 

B

 

 

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:40

La-marionnette-est-immobile.jpgDes pensées m’animent
Douces, tendres et amers
Frivoles, vagabondes et solitaires
Des échanges de mots
Pour combler les vides
Et les points …. D’interrogation
Je passe en scène et je navigue en coulisse
Je suis la marionnette aux fils invisibles
Je ris, je pleure
Mes émotions sont figées au temps
Et quand le magicien du tour d’avant
Me retrouve après les applaudissements
Je m’anime comme jamais
De bois, chair et sang je suis
De papier; de mousseline et de soie je suis
Mon regard s’éclaire 
Mes lèvres s’entrouvrent
Cherchant désespérément les mots
 Il me tourne le dos
Je le vois dans le miroir d’en face
Il enlève ses gants blancs
Passe la main dans ses cheveux
Et se retourne
Et  me découvre  enfin pour la millième
Mon regard d’encre de chine s’étire
Comme d’habitude, il essuie une larme imaginaire
Me chuchote à l’oreille
Ses désirs les plus secrets
Je l’écoute en espérant que lui le magicien puisse un jour
Exaucer mon rêve d’être humaine….

Repost 0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:55

2186849277 small 1

Comme une vague
Qui s’échoue au rivage
Comme une goutte d’eau
Qui s’éclate en tombant
Comme une note
En dehors de la partition
Comme un soleil
Sans rayons
Comme un jour
Différent
C’est comme ça le matin
C’est ainsi le soir
Et au petit matin
L’attente d’un jour nouveau
D’un sourire et d’un regard
Comme une vague
L’âme y est pour quelque chose
Comme une goutte
La larme n’est pas loin
Comme une note
La voix est de sanglots
Comme un soleil
Le sourire s’envole
Comme un jour
Qui ne ressemble pas aux autres
Et puis il y a demain
Qui permet de prendre les autres vagues
Joyeuses , déferlantes, d’écume
De moiteur et de fraicheur
Comme ….
Un petit rien qui s’écarte pour laisser la place
À la bonne humeur
A la joie de sentir la chaleur
Aux autres qui entourent
Aux petits bonheurs que l’on attrape comme ça … au vol !

Repost 0