Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 15:39
14 juin 2016 17h39

Coucou toi,

Et comme d'habitude, à peine rentrée,

je vais dans ta chambre, je m’imprègne du peu qu'il reste de toi

Je te regarde, je caresse ton visage sur papier glacé

je te souris, tu me souris .... encore

J'ai en moi ton odeur. j'essaie de l'a garder au plus profond de mon être

Parfois, j'ouvre ton armoire, elle est presque vide de toi

Je regarde la bibliothèque et tous les livres rangés bien comme il faut

En haut , tes lunettes sans tes yeux bleu mer

je me pose quelques instants sur ton fauteuil, je te regarde, tu me regardes à ta façon

Je te parle , quelques mots , des banalités qui ont du coup tellement d'importance pour moi

Que vais je faire de cette chambre ? de cette avant dernière demeure ?

Que vais je en faire ?

J'imagine un endroit de repos, de lecture, de chaleur, d'amour

Un endroit de silence et de bonheur

y mettre tous nos livres, ceux qui nous avons aimés, qui nous ont retenus

Ceux qui nous ont accompagnés tout au long de nos vies

Les conserver pour ceux qui restent afin qu'ils puisent la force de continuer

Je vois des coussins multicolores, une envolée de papillons au mur, des lumières chaleureuses,...

L'avenir est déjà en marche

Tu dois sourire mon fils, ce que tu as prédis il y a quelques mois se réalise

Continuer sans toi malgré mon chagrin, notre chagrin

Toi qui disais qu'il n'y avait rien à retenir de toi

Je persiste et signe que tu étais d'une grande intelligence

Bien plus intelligent que tu ne le pensais, à toujours te dévaloriser alors qu'il te fallait

certainement peu pour avancer dans ta vie

Les bas t'ont battus à plate couture

les hauts n'ont pas su te porter, te faire espérer

Dommage

Quel gâchis

Là tu vas m'houspiller, me dire qu'il faut que j'arrête de me lamenter

Non je ne me lamente pas

J'accuse le coup, j'accuse ton départ, j'accuse cette absence

Je suis terriblement triste, en larmes parfois

Mais j'avance ....

A ma façon

A tout bientôt

Partager cet article

Repost 0

commentaires